Candidat

Contrairement aux partis traditionnels, nous avons d’abord réfléchi à un programme avant de chercher un candidat capable de défendre celui-ci durant la campagne présidentielle à venir.

En effet, la tragique erreur que commettent tous ces mouvements consiste à désigner à la hâte un candidat médiocre, dont la seule qualité est de bien passer à la télévision ou de disposer d’un réseau d’amis très influents et carriéristes, pour ensuite lui confectionner un programme à sa mesure, c’est-à-dire tout aussi médiocre que lui.

Au final, les partis se retrouvent avec chacun un candidat ne possédant pas les compétences requises qui font un chef d’État digne de ce nom, lequel, sans confiner au génie, doit être assez intelligent pour précisément juger de la compétence de ceux dont il aura besoin, une fois au pouvoir, afin de « savoir ce qu’il ne sait pas et savoir mieux ce qu’il sait déjà ».

Ce simple fait expliquant, en grande partie, pourquoi la France est aussi mal dirigée.


Avec notre méthode, aucun risque que notre candidat soit médiocre, incompétent ou sans envergure. Notre programme de gouvernement étant trop exigeant pour qu’un homme ou une femme présentant un tel profil, puisse s’en emparer, le défendre, ou même s’en imprégner.

Notre candidat, quel qu’il soit, aura nécessairement « la carrure », selon l’expression populaire.

Homme ou femme, il devra toutefois être un individu instruit, très au fait des choses de la politique, de ce qui fait une nation, un peuple, et de ce qu’est le quotidien des Français ; c’est pourquoi il sera nécessairement issu du peuple et, à son image, un anonyme, avant de se saisir de l’épée que constitue notre programme de gouvernement et relever le défi d’incarner la volonté des Français de se réapproprier leur destin, en accordant leur confiance et leur voix à des hommes et des femmes qui leur ressemblent enfin.


D’où viendra-t-il, et comment se fera-t-il connaître ?

Peut-être tout simplement à l’intérieur même de notre mouvement. Un nouvel adhérent ou l’un des membres de l’une de nos instances nationales. Peut-être qu’il sera extérieur à L’Alliance, cadre néanmoins indispensable à sa manifestation concrète.

C’est ce à quoi nous travaillons et à quoi nous vous invitons. Animer un mouvement politique susceptible de faire émerger en son sein et de susciter en dehors, dans la société civile, des personnalités capables de former, demain, le prochain gouvernement de la France : du plus modeste des secrétaires d’État au président de la République en personne.

Finalement, c’est sans doute lui qui viendra à nous, se présentant ainsi aux Français.

Voilà pourquoi, sans en avoir conscience, il n’est pas impossible que vous le connaissiez déjà.


S’agissant du « quand », nous pensons que nous serons en mesure d’investir notre candidat, au plus tard, à l’automne 2021.